Aides à la rénovation : les changements en 2024

Publié le 28 février 2024

La refonte des aides à la rénovation énergétique a été importante au 1er janvier 2024. L’ambition de l’Etat est de faciliter les travaux complets ou les rénovations d’ampleur. L’objectif est bon mais il n’est pas certain que la simplicité soit au rendez-vous… Pour vous orienter dans les aides, nous vous avons préparé un petit résumé des aides à la rénovation.

Le premier facteur a prendre en compte est votre rémunération et le nombre de personnes rattachés au foyer. L’état a défini 4 tranches de revenus et l’accès aux aides varient en fonction de chaque tranche.

MaPrimeRenov : la seule aide non disponible pour les plus hauts revenus

La grande différence concerne l’accès au dispositif MaPrimeRenov’. Les plus hauts revenus en sont exclus et doivent entreprndre une rénovation d’ampleur, nécessitant :

  • l’accompagnement d’un spécialiste, en charge de guider les clients
  • la réalisation d’un audit énergétique
  • la réalisation de 2 « gestes » : isolation, même partielle et chauffage, fenêtres et chauffage…
  • la progression de 2 classes énergétiques minimum

Ce dispositif s’appelle MaPrimeRenov’ Parcours accompagné. Il est bien sûr ouvert à tous les types de revenus et les aides sont exprimées en pourcentage du total des travaux, avec un plafond maximum de prise en charge. Plus les revenus sont faibles, plus le pourcentage de prise en charge augmente. Plus le gain de classe énergétique est important, plus l’aide augmente. Il est possible de bénéficier d’une avance pour déclencher le démarrage des travaux.

Le montant des primes varie ainsi de 30 à 80 % des travaux, avec un bonus de 10 % supplémentaires s’il s’agit d’une sortie de passoire énergétique.

MaPrimeRenov : quelques exemples de montant de prise en charge

Pompe à chaleur AIR/EAU : de 3.000 à 5.000 €

Pompe à chaleur EAU/EAU : de 6.000 à 11.000 €

Ventilation double flux : de 1.500 à 2.500 €

Dépose de cuve fioul : de 400 à 1.200 €

Isolation des rampants de toiture ou plafonds de combles : de 15 €/m² à 25 €/m²

Toutes les autres aides sont disponibles pour tous les revenus, même si elles sont d’un montant variable.

Les CEE

Les CEE sont nés d’une obligation pour un certain nombre de fournisseurs d’énergie de financer la transition écologique et la réduction des consommations d’énergie en finançant des actions vertueuses.

L’état fixe un niveau d’obligation valable pour un certain nombre d’année. En fonction de leurs ventes et de leurs obligations, les entreprises  dites « obligées » vont aller chercher des CEE, soit directement par leur site, soit au travers d’un marché, soit au travers d’intermédiaires. C’est un peu comme à la bourse, avec des anticipations et des mouvements difficilement maitrisables. C’est pour cela qu’il y a tant de variations.

Chaque appareil que vous posez en remplacement d’un ancien suystème génère une réduction des dépenses énergétiques et donne droit pour ces sociétés « obligés » à un certain montant de compensation. L’aide qui vous est versée est le produit du cours du CEE (exprimé en euros/MWHC) par cette économie. La surface de votre habitation et le rendement énergétique de votre nouvelle installation déterminent donc votre CEE.

Les coups de pouce Chauffage

Le montant de ces primes nationales varie en fonction des catégories de revenues mais tous les ménages y ont droit. La demande est à faire auprès des mêmes sociétés que pour les CEE.

  • 2.500 ou 4.000 e pour une chaudière pellets ou bois ou une PAC AIR/EAU
  • 5.000 E pour une PAC EAU/EAU ou un système solaire combiné

Les aides régionales

Les aides régionales sont très diverses et relèvent de plusieurs acteurs. Nous travaillons régulièrement avec « Oktave » l’accompagnateur mise en place par la région Grand Est et basé à Strasbourg pour identifier ces aides et monter les dossiers d’accompagnement et de financement.

Parmi les aides, la Région grand Est prend en charge une grande partie des frais liés aux prestations d’accompagnement et de maitrise d’oeuvre pour la mise en oeuvre de MaPrimRenov’ Parcours Accompagné.

Une aide locale (Territoire d’Energie Alsace) est versée par la plupart des communes d’Alsace (hors Colmar et celles frontalières) pour le changement d’une chaudière gaz vers une TPHE. C’est la seule qui existe pour les équipements gaz et le montant est de 500 €.

Les aides varient en fonction des communautés d’agglomération ou de ville.

Nos chargés d’affaires sont là pour vous renseigner et vous accompagner dans vos démarches.

Les Prêts à taux Zéro (PTZ)

Pour équilibrer les économies générées par la rénovation et l’investissement et annuler le Reste à Charge, il faut mettre en place un PTZ. Ouvert à tous les revenus, il est très appréciable en période d’inflation et permet de financer jusqu’à 50.000 €.

Vos économies financent les remboursements de prêts et votre maison prend de la valeur grâce à l’investissement. Dans le contexte d’inflation et de flambée des cûts de l’énergie, le taux 0 du prêt est un atout.

Les aides au cumul

En cumulant les dispositifs d’aides (hors PrimeRenov Accompagné qui est un % de travaux), le total des aides est de :

  • 3 250 à 9 750 € pour une PAC AIR / EAU
  • 2.800 à 14.300 € pour une chaudière pellets ou bois
  • 5.600 à 16.600 € pour une PAC EAU/EAU
  • 200 à 2.700 € pour une VMC double flux

Soyez vigilants

Même si ces aides sont importantes, il faut rester vigilants et ne pas se lancer dans des travaux sans avoir de gage sur le sérieux de la réalisation.

  • prendre un professionnel détenant des labels professionnels de qualité est nécessaire pour les aides : RGE, QualiPAC, QualiBOIS, PG. Ces labels professionnels reconnus diligentent depuis des années leurs propres contrôles. C’est dès lors un premier gage de sérénité mais cela ne suffit pas car de nombreuses arnaques aux aides persistent.
  • choisir un professionnel localement reconnu : en cas de problème de réglage ou d’entretien sous garantie, un artisan local sera préférable plutôt qu’une société qui devra refaire 400 km pour rectifier votre installation. N’hésitez pas à demander à voir des références proches de chez vous. Soyez par exemple attentif à la qualité des liaisons hydrauliques s’il y en a (quelles précautions prises contre la formation de boue au fil des ans ?).

nous sommes à votre disposition pour étudier vos travaux contact@kloepfer.fr

https://oktave

http://te.alsace